Collection Vincent Salesse.

Après avoir peint dans le garage de mon appartement (période où je vais faire la connaissance de Philippe Magnard qui deviendra l'ami peintre de toujours), je m'installe à Gannat et investi un ancien atelier de peintre en bâtiment. Par la même occasion, je récupère des dizaines de litres de peinture glycéro et commence véritablement mon travail de recherche picturale.

Je découvre le monde de l'abstraction. Je cherche et travaille sans aucune connaissance et culture artistique. un jour, Philippe Magnard de passage à l'atelier me lance : "tu fais du Pollock". je lui répond : "c'est qui ?". Commence là ma quête de savoir et d'enrichissement sur l'histoire de l'art. Je me rend compte qu'il faut visiter les grandes expositions. Je commence à collectionner les livres pour me documenter et surtout apprendre et mieux cerner le monde dans lequel je m'invite.

Encre de chine, glycéro, feuille d'or sur papier marouflé sur toile.

Je m'essai à mes premiers toiles entièrement abstraite mais les lignes restent décelables.

Glycéro sur papier marouflé sur toile.

Je décide par la suite de revenir aux sources et tout en gardant des passages liés à l'abstraction, je reviens vers les bandes

Réapparition des bandes.

Glycéro sur papier kraft marouflé sur toile.

J'utilise et construit la plupart de mes toiles en trois parties dont le centre est réservé à l'abstraction.

Les expositions à Charroux dans l'Allier rencontrent un énorme succès sur le plan régional. les institutions se déplacent et prennent note. c'est le début d'une nouvelle ère. La Société des Autoroutes Paris Rhin Rhône nous commande une exposition sur l'aire des volcans d'Auvergne pour la période estivale 99.

La fondation de la SPAC. Des grands moments !

fin des années 90. l'abstraction demeure mais les lignes, les bandes réapparaissent.

La ville de Vichy édite un "livre-calendrier" pour ces habitants afin de marquer le passage à l'an 2000. Participent à cet ensemble les peintres vichyssois ayant "marqués" le vingtième siècle sur l'agglomération. L'attaché culturel Virginie Gonnat me demande d'y participer.
Salon national des jeunes créateurs H2O en juin 2000. A cette occasion, je réalise une toile de 12.5 m x 3 m qui me permettra d'obtenir une exposition personnelle en 2001. (voir ci-dessous)

Je réalise aussi quelques oeuvres dénonçant la consommation à outrance tel que le fameux beug de l'an 2000 (Y2K en anglais). il s'avère que les ordinateurs de la planète ont franchi le cap du nouveau millénaire sans soucis particulier, juste une question de dollars...

Un mur lors d'une exposition de la SPAC à Charroux. J'utilise de la publicité pour téléphone portable ainsi qu'un vrai portable collé à même la toile, toujours pour dénoncer la consommation via les nouvelles technologies.

Au contact d'artistes spécialistes de l'art brut tel que Dubeau, j'élabore quelques oeuvres du même style ce qui me permet de découvrir cet univers.